LE COACHING MEMOIRE

 

Publicités

coaching Mémoire

LE  COACHING  MEMOIRE 

                            Du Diplôme d’expertise comptable

 

Participer à une aide intergénérationnelle

 

Le coaching mémoire en quoi consiste-t-il? Une aide d’expert à futur expert

Le coaching mémoire est l’accompagnement des mémorialistes par un expert-comptable et commissaire aux comptes sénior, pour les aider dans la phase d’élaboration du mémoire d’expertise comptable sans s’immiscer dans le contenu du mémoire. Le tuteur est là pour aider à résoudre les problèmes de rédaction que rencontre un grand nombre de candidats (présentation, orthographe, formulation, constructions de phrases,  mise en page…), mais sous la libre appréciation du mémorialiste qui reste seul concepteur et rédacteur de son mémoire.

Le coaching mémoire comment fonctionne-t-il? Une entente intergénérationnelle

Le tuteur s’engage à rencontrer régulièrement le mémorialiste tout au long de l’élaboration de son mémoire, à l’aider dans la progression de la rédaction, à en améliorer la forme, le style et la présentation, à respecter les délais. En contrepartie, le candidat s’engage à rédiger son mémoire, à respecter le planning, les rendez-vous d’étape, à fournir un travail effectif et suivi.

Le candidat, qui a déjà obtenu l’agrément de son mémoire, doit remplir un dossier qui lui est communiqué par le Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables dont il dépend. Une convention écrite est en général signée entre le mémorialiste, le Conseil régional et l’association régionale des experts-comptables retraités dont est membre le tuteur. Une cotisation symbolique d’environ 100€/an est versée par le candidat (de moitié pour les adhérents de l’ANECS, l’Association Nationale des experts-comptables stagiaires). La désignation du tuteur et sa mise en relation avec le mémorialiste sont gérées par l’association des retraités experts-comptables.

 

Pourquoi un coaching mémoire ? Plus de diplômés

Les lacunes dans la forme du mémoire ont trop souvent, selon les jurys d’examen, un impact sur l’évaluation finale et peuvent parfois faire basculer la décision, surtout depuis l’obligation d’atteindre au minimum la note de dix à l’épreuve de soutenance du mémoire.

Ils sont plus de 5 500 mémorialistes en France (pour environ 6 500 experts-comptables stagiaires)  titulaires de l’attestation de fin de stage et  n’ayant pas soutenu leur mémoire. Compte tenu de l’investissement que représente le stage, il est essentiel, tant pour l’ancien stagiaire que pour la profession, que ces mémorialistes aient leur diplôme. Un des principaux freins est le mémoire.

Le développement du coaching mémoire

Le coaching mémoire initié par Agnès Bricard en 2002 à Paris, s’est bien développé puisque cette année plus de 110 mémoires ont été coachés en région Paris Ile-de-France. La décision par le Conseil Supérieur en 2011 de faire bénéficier de ce dispositif  l’ensemble des mémorialistes et d’en confier la promotion à la Faroec porte ses fruits : Il fonctionne déjà dans 8 régions et est en cours de mise en place dans 5 autres régions.

 Rejoignez- nous comme « coach »

Face à la forte demande des mémorialistes nous devons accroître sensiblement le nombre de nos tuteurs séniors. Si souhaitez participer à cette mission d’accompagnement  des futurs experts-comptables, transmettre votre expérience et savoir, et favoriser l’accroissement de diplômés, venez nous rejoindre en prenant contact avec Alain Rolland – alrolland@hotmail.fr .